Que prendre en compte pour calculer votre IMC ?

par adm
147 vues
Comme j'aime : IMC calcul et interprétation

Un indice de masse corporelle idéal est un facteur de bonne santé chez les hommes. Aussi, il est important de surveiller régulièrement cet indicateur pour vous assurer de ne pas être en sous poids ou en surpoids. Si vous ne savez pas comment calculer votre IMC, ce petit guide vous accompagnera pour le faire et vous aidera à interpréter les résultats.

Qu’est-ce que l’IMC ?

Popularisé au 20e siècle, l’indice de masse corporelle ou IMC vous permet de savoir si vous avez le poids idéal. Plus concrètement, ce poids idéal est individuel et permet de savoir si votre poids et votre taille sont en adéquation pour vous permettre d’être en bonne santé ou s’il vous faut perdre du poids ou en prendre. L’indicateur est utilisé dans le milieu de la médecine pour s’assurer de l’état de nutrition d’un individu. Beaucoup de personnes l’utilisent aujourd’hui pour vérifier s’ils sont en situation de :

  • surpoids ;
  • d’obésité ;
  • de maigreur ;
  • ou encore de dénutrition.

Pour calculer l’IMC, les médecins prennent souvent en compte plusieurs facteurs. Toutefois, vous pouvez calculer cet indicateur grâce à une formule simple mise en place par l’OMS.

Quelle formule pour l’IMC ?

Pour rendre ce calcul plus accessible, l’OMS a défini une formule mathématique qui prend en compte le poids de l’individu et sa taille. Il faut diviser le poids en kg par le carré de la taille en mètres (soit poids/taille²). Le résultat obtenu est l’indice de masse corporelle d’un individu. Il permet d’estimer la corpulence, mais aussi les situations de surpoids chez les hommes ou les femmes.

Quelle formule pour l’IMC ?

Comment interpréter les résultats ?

Une fois l’IMC calculé, on obtient un nombre à virgule. Si ce nombre est situé entre 18.5 et 25, alors l’individu concerné a un indice de masse corporelle moyen, idéal. Toutefois, si le résultat est :

  • inférieur à 18.5, il y a maigreur ou insuffisance pondérale ;
  • au-dessus de 25, mais inférieur à 29.9, il y a surpoids ;
  • supérieur à 30, l’individu est en situation d’obésité.

Avoir un IMC en dehors de la tranche de 18.5 à 25 peut être problématique dans la mesure où un IMC trop faible va dénoter d’une alimentation pauvre en éléments nutritifs, ce qui ne va pas aider le système immunitaire à se défendre contre des corps étrangers. A contrario, si l’IMC est supérieur à 25, puis à 30, la graisse accumulée dans le corps pourrait se révéler problématique pour la personne concernée.

Dans le premier cas, il faudra revoir son alimentation en misant sur des vitamines et minéraux lorsque vous cuisinez et prendre des repas réguliers. Dans le deuxième cas, il faudra se rendre à la salle de sport pour diminuer progressivement la graisse accumulée et par incidence le poids pour rééquilibrer l’IMC.

L’IMC est-il le même chez l’homme et la femme ?

Pour une femme de 20 ans, le calcul de l’IMC prendra en compte les mêmes informations que pour une femme de 50 ans ou pour un homme de 30 ans. Sur ce point, l’organisme ne présente pas de différences en fonction de l’âge, du sexe ou des conditions de vie. Toutefois, deux personnes, hommes ou femmes, jeunes ou âgés, peuvent avoir le même indice d’IMC sans avoir la même corpulence ou le même mode de vie. Cela s’explique par la particularité de l’organisme de chacun.

Articles similaires

4/5 - (2 votes)

Vous pourriez aussi aimer

Laisser un commentaire